Vous êtes ici: Accueil > Le collège

Remise des ordinateurs à la 5e C dans la cadre du projet cartable numérique

Après leurs professeurs, en mars, les élèves de la cinquième C du collège Djiet ont reçu des ordinateurs, mercredi, à l’internat provincial. Comme dans quatre autres établissements de la province Sud, ces outils doivent devenir leur cartable numérique.

"Ils vont permettre un travail à la fois en classe et à la maison. Ils contiennent tous les manuels scolaires mais aussi une série de logiciels que les professeurs pourront utiliser. C’est vraiment une nouvelle méthodologie de travail", se réjouit Guillaume Nespoulous, directeur du collège. "Dans un premier temps, nous allons garder les ordinateurs au collège jusqu’à ce que les élèves deviennent un peu plus autonomes. Puis, petit à petit, ils pourront l’amener chez eux. Nous avons 3 ans pour boucler le projet", précise le chef d’établissement, satisfait de cette initiative.

À moyen terme, si l’expérience s’avère positive, cette solution doit remplacer le traditionnel cartable rempli de livres. Grâce aux travaux menés pendant les vacances au collège, notamment l’installation de bornes Wifi, les collégiens pourront aisément se connecter à internet et accéder aux informations recherchées. Et même sans connexion, ils pourront toujours travailler avec divers logiciels et outils pédagogiques installés sur les disques durs des ordinateurs portables.

"C’est un outil extraordinaire qui va permettre aux jeunes d’acquérir de nouvelles compétences. J’espère que ces derniers prennent conscience de la chance qu’ils ont, de son coût, de l’effort consenti pour le financer, et surtout qu’ils vont en faire un bon usage", a commenté Patrick Robelin, le maire, lors de la remise de ce matériel informatique au foyer de l’internat provincial.
Une convention passée avec les familles

Pour Gil Brial, vice-président de la province en charge de l’enseignement, cet outil moderne est aussi une manière de développer les liens entre les familles et le collège. "Il va permettre aux élèves d’avoir accès à une pédagogie interactive et ouverte sur le monde. Quel que soit le lieu où ils habitent, quel que soit leur milieu social, les jeunes de la province Sud doivent avoir le même accès au numérique, et au même espace numérique de travail", a-t-il insisté.

Un peu plus de 300 millions de francs ont été investis pour la mise en œuvre de cette phase expérimentale du cartable numérique dans les cinq établissements pilotes de la province Sud. Cette opération a été financée conjointement par la province Sud et par l’État.

Avant de passer au buffet préparé par les cuisiniers de l’internat, enfants et parents ont signé la convention de mise à disposition. Un moyen également de responsabiliser les ados, qui devront veiller sur leur nouveau matériel.

Mise à jour :
25 avril 2021

© Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie 2012 | Plan du site | Contact | s'abonner au fil RSSFil RSS | Se connecter